En partenariat avec    
Chat domestique et biodiversité

Un impact méconnu sur les autres petits vertébrés


Écureuil roux et Merle noir, proies potentielles du Chat domestique

Les quelques études menées à l'étranger montrent une très grande diversité dans le régime alimentaire du Chat. Au sein des petits mammifères terrestres, groupe de proies principal, plus de 50 espèces peuvent ainsi être consommées en Europe occidentale.
Les petits passereaux sont également souvent capturés : des jardins pavillonnaires aux campagnes, les espèces concernées sont nombreuses et les effectifs prélevés peuvent être importants.

De façon plus exceptionnelle, en apparence, amphibiens, reptiles et toutes sortes de petits vertébrés sont les proies des chats domestiques dans le milieu naturel.



Les populations de chats domestiques peuvent-elles amoindrir sensiblement la biodiversité dans certaines zones ou modifier sensiblement les cortèges d'espèces dans l'environnement ? C'est une des questions posées par ce projet de recherche.


action soutenue par la région Ile-de-France
Conception web : Ocelis Création